Catégories : Société

Comment les maisons de retraite Alzheimer utilisent les solutions d’accès pour des soins dignes

Toutes les trois secondes, quelqu’un dans le monde développe une démence. Ainsi, actuellement, environ 50 millions de personnes souffrent de la maladie d’Alzheimer ou d’une démence apparentée. Comme la maladie touche essentiellement les personnes âgées, elle est de plus en plus répandue dans les sociétés vieillissantes d’Amérique du Nord, d’Europe occidentale et d’Asie orientale. C’est pourquoi, d‘ici 2050, il pourrait y avoir plus de 150 millions de personnes dans le monde qui vivent avec cette maladie irréversible.

“Sans aucun doute, les foyers, les établissements de soins et les maisons de retraite qui apportent des réponses satisfaisantes en termes de gestion des accès pourront aider les patients avec la dignité qu'ils méritent dans une période aussi difficile de leur vie.”

Même si chaque patient vit la maladie d‘Alzheimer différemment, elle se caractérise par des pertes de mémoire et des difficultés cognitives. À mesure que la maladie progresse, ces difficultés peuvent s’aggraver.

En effet, avec le rétrécissement du tissu cérébral, les difficultés quotidiennes peuvent aller de l’habillage à la perte des compétences linguistiques.

Mais, il n’existe actuellement aucun traitement permanent connu pour cette maladie. Ainsi, à la fin de sa vie, la personne atteinte d’Alzheimer restera certainement alité la plupart du temps.

Défi : comment protéger les patients atteints de la maladie d’Alzheimer sans les enfermer ?

Prendre soin d’une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer est souvent une tâche ardue ! Ce qui peut nécessiter d’importantes ressources physiques, émotionnelles et financières. Bien que ces patients doivent jouir de leur liberté individuelle ; certains de leurs comportements peuvent nécessiter une surveillance particulière.

Environ 60 % des patients atteints de la maladie d’Alzheimer vont « errer », selon Beth Kallmyer, vice-présidente des soins et du soutien de l’association Alzheimer. « C’est, donc, un souci majeur pour les familles », a-t-elle déclaré à CNN.

Même si la sécurité des patients est primordiale, un trop grand nombre de mesures et de procédures risquent ; non seulement de les aliéner, mais aussi de rendre leur vie quotidienne plus compliquée.

Néanmoins, de nouvelles solutions émergent. C’est pourquoi, des experts comme Kallmyer estiment que des technologies d’accès sûres, mais éthiques, aideront à structurer la vie des patients atteints de la maladie d’Alzheimer tout en apportant la tranquillité d’esprit à leurs soignants ainsi qu’à leur famille.

Un écosystème technologique pour les maisons de retraite Alzheimer

Dans les maisons de retraite Alzheimer, les solutions d’accès innovantes assurent la sécurité du patient tout en simplifiant le travail du personnel soignant.

Ulrich Räber, directeur de la maison de retraite Ulmiz en Suisse, explique que l’absence de solutions d’accès appropriées peut provoquer des conflits au sein de l’établissement.

 » [À la maison de retraite Ulmiz], nous avons un mélange de patients atteints de démence et de résidents qui n’en sont pas atteints. Cela génère des problématiques. Par exemple, il n’est pas rare qu’un patient atteint de démence aille dans la chambre d’un autre résident pendant la nuit », a-t-il déclaré.

Cependant, comme son établissement a installé des solutions d’accès électroniques, ils ont pu éliminer ces problèmes.

Grâce à un transpondeur, chaque patient se voit attribuer un droit, les portes s’ouvrent ou restent fermées en fonction des droits accordés. Les serrures des portes reconnaissent automatiquement le transpondeur et permettent une entrée mains libres, ce qui est particulièrement important pour les patients qui utilisent des déambulateurs. De plus, un indicateur lumineux donne au patient un indice visuel si la porte est bien celle de sa chambre.

La solution d’accès n’apporte pas seulement plus de sécurité aux résidents atteints de la maladie d’Alzheimer, mais elle donne aussi plus de temps au personnel pour s’occuper d’eux car il n’a pas a géré de conflits.

Des accès « appropriés» responsabilisent les résidents

Selon Lawrence Schonfeld, professeur émérite au département de droit et de politique de la santé mentale de l’Institut de santé mentale Louis de la Parte en Floride, l’accès spécialisé est l’un des éléments les plus fondamentaux d’un environnement sûr et digne dans une maison de soins Alzheimer.

Le professeur Schonfeld invite les familles qui souhaitent placer leurs proches dans des établissements de soins en tant que tels à poser certaines questions essentielles pour garantir la sécurité du patient.

« La porte est-elle surveillée, soit électroniquement, soit par le personnel ? » a déclaré M. Schonfeld. « Ont-ils des dispositifs électroniques pour suivre les personnes qui errent ? »

Sans aucun doute, les foyers et les établissements qui peuvent donner des réponses satisfaisantes à ces questions sont équipés pour aider les patients avec la dignité qu’ils méritent dans une période aussi difficile de leur vie.

Sandrine Demas

Sandrine Demas

Sandrine is a communications manager at dormakaba France. With her 21 years of experience, she runs the French blog and is responsible for the content plan, the publishing but also for its strategic development.