Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Flag
Logo, Leisure Activities, Person
Flag

Créer une sécurité inclusive : Concevoir des aéroports pour tous les passagers

Adult, Male, Man

L’année 1914 a marqué le lancement du premier service aérien commercial de passagers au monde, assurant la liaison entre St. Petersburg et Tampa, en Floride – un trajet de 20 minutes seulement, coûtant 5 USD à l’aller et au retour.

« Ce qui était impossible hier est un exploit aujourd’hui, tandis que demain annonce l’incroyable », a déclaré Elliot Fansler, le fondateur du service – et Fansler avait parfaitement raison : En 2024, le monde de l’aviation est presque méconnaissable par rapport à ce qu’il était il y a plus d’un siècle.

Le nombre de personnes qui prennent l’avion étant plus élevé que jamais, les besoins des voyageurs et les exigences en matière de sécurité aéroportuaire évoluent en parallèle. Les passagers d’aujourd’hui représentent un éventail plus large de capacités et d’antécédents, ce qui exige des mesures de sécurité à la fois globales et inclusives.

Il est donc nécessaire d’abandonner l’approche « unique » du contrôle de sécurité et de mettre de plus en plus l’accent sur les dispositifs d’accessibilité, les technologies qui minimisent l’intrusion physique et les protocoles qui répondent aux besoins des passagers souffrant de sensibilités sensorielles ou de déficiences cognitives. En d’autres termes, ces évolutions soulignent la nécessité d’une approche inclusive de la sécurité.

Il y a près de 100 000 vols commerciaux par jour, et les chiffres augmentent régulièrement : Malgré une baisse due à la pandémie de COVID-19, le trafic aérien quotidien devrait atteindre au moins 200 000 vols d’ici le milieu des années 2030, ce qui correspond à un doublement de la taille en seulement une décennie.

Une sécurité aéroportuaire inclusive : Concevoir pour des besoins divers

Il est impératif que les architectes et les entreprises de construction accordent la priorité aux caractéristiques d’accessibilité lors de la conception des points de contrôle de sécurité, afin de répondre aux divers besoins des voyageurs d’aujourd’hui. Il s’agit notamment d’éléments d’accessibilité physique tels que des couloirs larges pour les fauteuils roulants, des comptoirs abaissés et une signalisation claire avec des lettres en relief et en braille. En outre, de nombreux sièges munis d’accoudoirs dans toute la zone d’attente permettent aux passagers de se reposer confortablement.

Pour les passagers souffrant de neurodivergences ou de sensibilités sensorielles, des zones de calme ou des salles sensorielles peuvent offrir un refuge apaisant. Un éclairage réglable et la mise à disposition de casques anti-bruit peuvent également contribuer à réduire la surstimulation.

Enfin, une signalisation claire et concise avec des pictogrammes peut être facilement comprise par les passagers souffrant de troubles de l’apprentissage. Des vidéos d’information préenregistrées expliquant le processus de sécurité peuvent également s’avérer utiles, de même qu’un personnel spécialisé facilement disponible pour aider les passagers à suivre les procédures.


La technologie devient un allié pour une sécurité aéroportuaire inclusive

La technologie joue un rôle de plus en plus important dans la création d’une expérience de sécurité plus inclusive pour tous les passagers. Les scanners avancés qui minimisent les fouilles corporelles offrent un avantage significatif pour les personnes à mobilité réduite ou anxieuses. Ces scanners peuvent réduire l’inconfort et la tension physique, tout en accélérant potentiellement le processus de sécurité pour tout le monde.

En outre, les systèmes de files d’attente virtuelles peuvent réduire considérablement le stress des voyageurs en gérant plus efficacement les temps d’attente. En permettant aux passagers de rejoindre virtuellement une file d’attente et de recevoir des mises à jour sur leur temps d’attente estimé, ces systèmes peuvent contribuer à atténuer l’anxiété souvent associée aux points de contrôle bondés.

Enfin, les bornes de contrôle en libre-service dotées d’interfaces réglables permettent aux passagers de naviguer de manière autonome dans le processus de sécurité. Ces bornes offrent un sentiment de contrôle et peuvent être particulièrement utiles pour les personnes qui ont besoin d’aide mais préfèrent gérer le processus elles-mêmes.

Sécurité et confort dans le ciel toujours plus vaste de demain

Dans les premiers temps du transport aérien, même les ceintures de sécurité étaient considérées comme facultatives – et ce n’est qu’à la fin des années 1990 qu’il a été interdit de fumer à l’intérieur des avions. De même, les mesures de sécurité dans les aéroports étaient beaucoup plus minimalistes et n’incluaient même pas de détecteurs de métaux avant les années 1970.

Néanmoins, dans un monde en mutation, en donnant la priorité aux dispositifs d’accessibilité, en tirant parti des technologies innovantes et en favorisant un environnement accueillant pour tous, les aéroports peuvent garantir à chacun une expérience de voyage fluide et sûre. Cet engagement en faveur de l’inclusion n’est pas seulement la bonne chose à faire, il est essentiel pour naviguer dans les cieux toujours plus vastes de demain.

Related articles