Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Flag
Logo, Leisure Activities, Person
Flag

La tour de Shanghai montre les possibilités architecturales

Tour de shanghai

Shanghai est une ville de superlatifs. Avec plus de 24 millions d’habitants, c’est non seulement l’une des plus grandes villes de Chine, mais aussi l’une des plus grandes du continent asiatique en termes de population. Nombreux sont ceux qui préfèrent la ville de la mer pour ses monuments historiques, ses musées et ses théâtres, ainsi que pour sa vaste ligne d’horizon.

L’ajout le plus impressionnant à la série de gratte-ciel à couper le souffle de Shanghai est la Shanghai Tower. D’une hauteur de 632 mètres, c’est le plus haut bâtiment de Chine, et seul le Burj Khalifa de Dubaï le surpasse. Située au cœur de Lujiazui, le centre commercial et le quartier financier de Shanghai, cette structure impressionnante est une métaphore de l’émergence et de l’avenir de la Chine.

Une prouesse architecturale

Intérieur d'une tour

Les travaux de construction de la Shanghai tour ont débuté en 2008 et se sont achevés en 2015. La conception du gratte-ciel visait à traduire les cours et les parcs traditionnels de Shanghai en une forme verticale moderne. Ses 128 étages sont divisés en neuf zones, avec des magasins à la base, des bureaux au centre et des hôtels et des terrasses d’observation au sommet. Chaque zone compte entre 12 et 15 étages et est séparée par des jardins aériens conçus comme des espaces de rassemblement public. Des systèmes intelligents et sécurisés – comprenant des portes battantes, des dispositifs de portes automatiques et des capteurs – permettent un accès transparent à ces zones.

La tour de Shanghai s’élève vers le ciel comme un arbre, avec un « tronc » constitué d’un noyau en béton entouré de super-colonnes en acier, et des « branches » pour soutenir les étages mécaniques et de refuge à la base de chaque zone. Sa forme en spirale effectue une torsion de 120 degrés, réduit de 24% le vent et lui permet de résister à un typhon. Ce profil effilé a également permis d’alléger la structure, réduisant ainsi les coûts de près de 58 millions de dollars.

La façade à double couche de la tour se compose de milliers de panneaux de murs-rideaux personnalisés « suspendus par le haut à des fermes massives en porte-à-faux et stabilisés par des anneaux et des jambes de force ». Par ailleurs, un amortisseur de masse réglé près du sommet de la tour lui permet d’éviter les oscillations et de résister aux tremblements de terre.

Atteindre le sommet de la durabilité

La Shanghai Tower a également été conçue dans un souci de durabilité. L’extérieur en verre du bâtiment laisse entrer la lumière naturelle, ce qui minimise les besoins en éclairage électrique. Sa façade à double couche est isolante, ce qui permet de réduire la charge des systèmes de chauffage et de refroidissement, et donc d’économiser de l’énergie. Les portes tournantes ont été un choix naturel comme solutions d’entrée en raison de leurs capacités d’isolation, ajoutant à l’efficacité énergétique du bâtiment.

L’aménagement paysager luxuriant et les espaces verts intérieurs du gratte-ciel créent un effet de refroidissement naturel, tandis que la collecte des eaux de pluie et la réutilisation des eaux usées font partie des pratiques de conservation de l’eau. En outre, plus de 200 éoliennes intégrées à la façade de la tour produisent de l’énergie pour l’éclairage extérieur, et un système de cogénération au gaz naturel fournit le chauffage et l’électricité aux zones inférieures du bâtiment.

Grâce à ces caractéristiques architecturales visionnaires et à ces technologies de construction innovantes, la Shanghai Tower restera un élément emblématique de l’horizon de la mégalopole chinoise pour de nombreuses générations à venir.

Articles connexes

Depuis de nombreuses années Paris est devenue une métropole mondiale, un phare de la culture et de l’innovation. La « ville....