Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Flag
Logo, Leisure Activities, Person
Flag

La transition digitale dans l’industrie du bâtiment : les tendances et les opportunités

Transition didigtale industrie du bâtiment

Le secteur de l’industrie du bâtiment fait lui aussi son entrée dans l’ère du digital. La digitalisation donne une nouvelle dimension aux infrastructures. Elles deviennent de véritables solutions pour le quotidien et plus seulement des produits. Les opportunités sont nombreuses pour les acteurs du marché dans le monde.

Répondre aux attentes des clients et des usagers

Les clients ainsi que les usagers des bâtiments connectés surfent généralement sur la vague de la transformation digitale. Les fournisseurs mettent à disposition des acteurs du bâtiment de véritables technologies et solutions digitales pour répondre aux attentes. Il s’agit de produits adaptés aux besoins du quotidien et aux nouveaux enjeux de la transition écologique : suivi des indicateurs de performance de l’infrastructure, optimisation de la consommation d’énergie, sécurisation des accès, etc.

Ces produits sont déployables dans les logements ainsi que les bureaux, les commerces et les bâtiments tertiaires. Ces nouvelles constructions sont plus personnalisées, composées de modules et connectées de sorte à permettre le déploiement de l’Internet des objets.


Ces solutions sont multiples. Au niveau des accès, l’installation de portes automatiques permet de contrôler plus facilement les entrées / sorties. Un outil comme EntriWorX offre la possibilité de planifier et de piloter à distance les installations.

Un cadre juridique favorable à l’émergence d’une transformation numérique

La France fait partie des pays européens qui intensifient leurs efforts en matière de réglementation afin d’accélérer la transition énergétique. Des objectifs en matière de CO2 ont été posés pour le secteur du bâtiment ainsi que des exigences d’efficacité énergétique. Dans le but de réduire leur empreinte carbone, les acteurs de la construction et leurs clients sont invités à déployer des solutions efficientes avec une réelle valeur ajoutée.

En parallèle de ces exigences écologiques surviennent des attentes en terme d’utilisation des données. La cybersécurité est une autre notion très présente dans le contexte actuel de la digitalisation des rapports. Les bâtiments connectés, smart buildings en anglais, doivent respecter le règlement général sur la protection des données (RGPD).

Le recensement des enjeux liés à la transition digitale

Les acteurs du bâtiment doivent travailler avec cohérence sur l’ensemble de l’écosystème digital, lié à leur secteur d’activité pour en détecter les enjeux et les opportunités. a transition digitale a des inflexions importantes sur l’économie en générant de nombreuses opportunités de croissance et d’innovation.

Les enjeux environnementaux sont indéniables. La transition digitale a des impacts sur l’environnement, notamment au niveau de la consommation d’énergie. L’un des buts est de permettre aux bâtiments de devenir moins énergivores.

Notons encore des enjeux de sécurité. L’utilisation de ressources digitales dans les bâtiments connectés implique de respecter les prérogatives des réglementations européennes et françaises liées à la protection des données. Ces infrastructures doivent également garantir une protection optimale contre les cyberattaques.

Utiliser le BIM pour une transition digitale réussie

BIM signifie Building Information Modeling. Il s’agit de la gestion d’informations véhiculées via une maquette numérique. L’ensemble de ces données sont utiles tout au long de la vie du bâtiment : de sa conception à sa démolition. Les acteurs du BTP peuvent utiliser le BIM pour obtenir une représentation dématérialisée des caractéristiques de l’ouvrage sur ce temps long.

En 2023, le BIM est essentiellement exploité lors de la conception du bâtiment afin de répartir les tâches de construction entre les différents acteurs du chantier. Ce système permet d’exploiter les informations du chantier tout au long de sa réalisation pour le pousser vers les étapes d’exploitation et de maintenance. Afin que le système soit performant, il est essentiel de collecter et de numériser un maximum d’informations en amont.

Les avantages du BIM sont donc nombreux. Il permet d’accroitre la productivité tout en facilitant la communication entre les différents intervenants sur le chantier. Les processus sont clairement définis et leur application vérifiée de manière fluide. Il est plus aisé d’anticiper les différentes étapes de construction et la viabilité finale du bâtiment.

Les processus de numérisation permettent de partager en temps réel les données au jour le jour. Cette communication à chaud offre l’avantage d’éviter certains écueils. Les retards de chantier diminuent. Le chantier est optimisé.

L’intégration des solutions digitales dans la routine des entreprises du BTP implique une contrainte financière réelle, surtout lorsqu’il s’agit de PME. Ces acteurs, dans leur globalité, doivent comprendre que la mise en œuvre de ces solutions digitales sont essentielles afin de gagner en efficacité sur les chantiers. Choisissez de vous faire accompagner par des professionnels dans le déploiement de ces opportunités digitales.

Articles connexes

La porte automatique piétonne est devenue un des éléments essentiel d’un bâtiment. Elle permet, en effet, de gérer le flux....