Catégories : Architecture

Le gratte-ciel horizontal : une nouvelle solution à la surpopulation urbaine

Depuis que le premier gratte-ciel moderne a été construit à Chicago en 1885, les immeubles de plus de 40 étages sont devenus la norme dans les centres urbains denses. Ils sont aujourd’hui presque un symbole du progrès urbain et des réalisations architecturales. Depuis 2000, la construction de gratte-ciels a augmenté de 402 % dans le monde.

Alors que les Nations unies prévoient que la population mondiale atteindra près de 10 milliards d’habitants d’ici 2050, les gratte-ciels continueront à répondre aux besoins immobiliers croissants. Cependant, que se passerait-il s’il existait de nouvelles façons de mieux adapter les gratte-ciels aux exigences des villes modernes surpeuplées, qui évoluent et se développent ?

Achevée en 2020 après six ans de construction, Raffles City Chongqing dans le sud-ouest de la Chine tente précisément cela, dans une ville de plus de 30 millions d’habitants.

Vidéo en accéléré de la construction du gratte-ciel horizontal à Chongqing (CN)

Le gratte-ciel horizontal atteint de nouveaux sommets – et de nouvelles largeurs !

Le premier gratte-ciel horizontal du monde s’élève à 350 mètres sur une péninsule où se rejoignent les fleuves Yangtze et Jialing. La structure de 817 000 mètres carrés, qui offre une vue à 270 degrés sur les deux fleuves, se compose de huit tours interconnectées, toutes légèrement courbées, à l’image des caractères des écritures chinoises. Le gratte-ciel horizontal est une représentation architecturale d’une puissante voile qui s’élance vers l’avant sur le site historique de Chaotianmen.

De manière similaire à l’emblématique Marina Bay Sands de Singapour, le gratte-ciel horizontal de Chongqing a quatre de ses tours qui soutiennent la structure par un pont de 250 mètres de long, appelé Crystal. Le soir, Crystal devient un faisceau de lumière qui souligne la forme horizontale.

Ce gigantesque complexe abrite des quartiers publics et privés tels que des bureaux, des résidents, des restaurants, un immense centre commercial – et bien sûr, des jardins à ciel ouvert et des piscines à débordement surplombant le Yangzi et le Jialing.

Des gratte-ciels peu communs pour s’emparer des grandes villes

Aujourd’hui, 47 des plus hauts gratte-ciel du monde se trouvent en Chine, qui est toujours le pays le plus peuplé du monde. En effet, alors que la population augmente dans d’autres parties du globe, des approches peu communes continuent d’apparaître.

Ainsi, les gratte-ciels, des bâtiments à pyramide inversée qui descendent dans la terre – plutôt que de s’élever au-dessus – illustrent une autre idée de conception pour les grands centres urbains. Il n’existe pas d’exemples achevés de gratte-ciel, même si certains architectes ont exploré ses conceptualisations au Mexique. Cela dit, avec des approches innovantes comme les gratte-ciels horizontaux, toutes ces idées sont le socle pour créer des villes intelligentes qui peuvent répondre de manière adéquate aux besoins de millions d’habitants.

« Je vois une période où le zonage change pour devenir plus tridimensionnel », déclare MosheSafdie, directeur de Safdie Architects.

Il s’attend à voir de nouvelles façons de construire des gratte-ciels, d’autant plus que la croissance de la population urbaine et l’espace limité obligent déjà les architectes à sortir des sentiers battus.

« Plutôt que de considérer la terre comme un espace bidimensionnel, le zonage va commencer à exiger que les gens se connectent entre une propriété et une autre – d’abord au niveau du sol, puis en surface », ajoute M. Safdie.

Sandrine Demas

Sandrine Demas

Sandrine is a communications manager at dormakaba France. With her 21 years of experience, she runs the French blog and is responsible for the content plan, the publishing but also for its strategic development.