Catégories : Urbanisation

L’économie circulaire dans la construction : Pourquoi la formation et l’exposition sont essentielles à la transition

Landscape, Nature, Outdoors

« Notre maison est en feu », a déclaré la célèbre militante suédoise Greta Thunberg, pour inciter les dirigeants mondiaux à agir face à la crise climatique.

Bien que Thunberg n’ait pas directement abordé l’industrie de la construction dans ce discours, nos maisons comptent parmi les principaux responsables de la crise, le secteur du bâtiment est responsable de 40 % des émissions mondiales de carbone et de près d’un tiers de l’ensemble des déchets.

Grâce à la sensibilisation croissante aux questions de durabilité et aux progrès des technologies de construction, des progrès ont été réalisés pour rendre le secteur plus efficace. En 2020, le rapport sur la situation mondiale du bâtiment et de la construction a mis en évidence les possibilités de rattrapage en matière d’action climatique.

« L’augmentation des émissions dans le secteur des bâtiments et de la construction souligne l’urgence d’une triple stratégie visant à réduire énergiquement la demande d’énergie dans l’environnement bâti, à décarboniser le secteur de l’électricité et à mettre en œuvre des stratégies de matériaux qui réduisent les émissions de carbone tout au long du cycle de vie », a déclaré Inger Andersen, directrice exécutive du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE).

L’économie circulaire dans la construction

Après la révolution industrielle, une grande partie de notre consommation a suivi un modèle linéaire « prendre-produire-jeter » , et les bâtiments ne font pas exception. Une alternative croissante à ce modèle est l’économie circulaire, une approche holistique du progrès économique au bénéfice des entreprises, de la société et de l’environnement.

Dans une économie circulaire, les bâtiments sont conçus de manière à optimiser l’énergie et les ressources, à réutiliser et à recycler chaque fois que possible, tout en minimisant ou en éliminant les déchets.

Les solutions qui permettent l’économie circulaire sont également un moteur de croissance : Selon Roland Berger, les entreprises innovantes du secteur de la construction ajoutent environ 600 milliards d’euros de valeur aux marchés mondiaux d’ici 2025, avec un taux de croissance à deux chiffres.

 » Nous devons opter pour l’économie circulaire, mais comment ?  » : KREIS Haus apporte des réponses

Il ne fait aucun doute que le secteur de la construction doit adopter l’économie circulaire, compte tenu de ses avantages et de l’urgence de la crise climatique.

Néanmoins, la transition d’un modèle linéaire à une économie circulaire dans la construction n’est pas simple. Les acteurs de la construction doivent avoir une vision forte, de l’énergie et des ressources pour identifier de nouvelles façons d’optimiser un projet de construction. S’adapter pleinement à ces méthodes n’est possible qu’avec la sensibilisation, la formation et l’expertise.

Basé en Suisse, KREIS Haus a relevé ces défis. KREIS Haus, est un projet destiné aux chefs d’entreprise qui souhaitent expérimenter et apprendre à mettre en œuvre leurs projets dans le cadre et selon les principes de l’économie circulaire. Le projet montre comment une économie circulaire fonctionnelle peut être mise en œuvre dans les plus petits espaces des bâtiments.

Dans la KREIS Haus, tout des matériaux de construction aux nutriments des eaux usées est circulaire. La maison modulaire peut être montée et démontée n’importe où. L’ensemble se compose d’une unité d’habitation à espace de vie réduit et d’un jardin d’hiver attenant, qui contribue à la qualité de vie en tant qu’espace de vie et jardin à la fois.

Les connaissances et l’expertise sont cruciales pour l’adaptation à l’économie circulaire

Le processus d’adaptation à l’économie circulaire dans la construction n’a pas de formule unique. Cette transition nécessite une exposition aux possibilités, à la formation et à l’expérimentation, qui sont concrétisé par des projets tels que la KREIS Haus.

Cependant, pour une planète, des populations humaines et des économies plus saines, l’adoption audacieuse de l’économie circulaire est la seule voie possible.

Daniel Fischer

Daniel Fischer

En tant que Senior Product Manager, Daniel est responsable des nouvelles technologies et des nouvelles affaires pour le marché suisse. Grâce à sa curiosité et son expérience, il a développé un instinct très sensible pour l'adoption de nouvelles technologies et le développement de nouveaux business cases.