Catégories: Technologie

Voyage sans contact : quel est le devenir du transport aérien après la COVID-19

Voyage en avion après COVID-19

La pandémie de coronavirus a changé le monde tel que nous le connaissons, à court mais également à long terme. En effet, des milliards de personnes sont restées chez elles pour aplanir la courbe de contaminations. Peu d’industries ont été touchées par la COVID-19 autant que l’aviation et les transports aériens. Entre fin mars et avril 2020, plus de 20 grandes compagnies aériennes ont suspendu à 100 % leurs activités. Alors que certaines d’entre elles refont des vols intérieurs à moindre fréquence ; quel est le devenir du transport aérien après la COVID-19 ? Redeviendront-ils un jour les mêmes ?

“Dès que la pandémie sera jugulée, l'automatisation et les améliorations technologiques dans le domaine du transport aérien amélioreront l'expérience du vol !”

Selon d’innombrables experts mondiaux de l’aviation, la COVID-19 a engendré des changements irréversibles dans le transport aérien ; et ce de deux manières : l’essor du voyage sans contact et de la digitalisation.

Ces transformations sont déjà en cours ! Mais la pandémie accélère le processus naturel de l’évolution technologique du transport aérien.

Voyager sans contact pour un bilan de santé positif

transport aérien après la COVID-19

De l’abandon des poignées de main à la montée du télétravail, la COVID-19 a changé à elle seule toutes les attitudes à l’égard du toucher et du contact physique. Le virus peut voyager et se propager à partir des surfaces. C’est pourquoi toutes les étapes du transport aérien doivent minimiser tout contact physique et tactile ; même avec des protocoles d’hygiène stricts.

Le processus de réduction du toucher est complexe et nécessite de nombreuses étapes et améliorations dans les aéroports et les avions ; des aires de restauration aux portes d’embarquement. Néanmoins, l’accès sans contact est devenu un enjeu crucial ! Les contrôles sanitaires pourraient également en être un.

Facilitées par les technologies biométriques et de reconnaissance faciale, les portes d’embarquement automatiques réduiront non seulement les contacts, mais aussi les points de contrôle de sécurité et les files d’attente pour l’immigration. Si des aéroports futuristes comme Singapour et Las Vegas ont depuis longtemps mis en œuvre ces technologies, l’accès sans contact sera probablement une banalité du transport aérien après la COVID-19.

L’automatisation et le libre-service domineront le transport aérien après la COVID-19

transport aérien après la COVID-19

Des millions de passagers scanneront leurs documents, fourniront leurs données biométriques et se rendront à leurs portes pour profiter de leur vol.

Afin de renforcer les mesures relatives à la liberté de toucher, une augmentation drastique de la numérisation aura lieu dans le transport aérien. Alors que de nombreuses organisations et gouvernements ont déjà entrepris de digitaliser et d’automatiser l’industrie du voyage, le transport aérien, après COVID-19, sera encore plus technologique.

Selon Alex Dichter, associé principal chez McKinsey & Company, les données et le suivi seront la clé pour reprendre le dessus et assurer la sécurité et la qualité des services.

Les compagnies aériennes profiteront de cette occasion pour accélérer le libre-service. C’est une tendance qui existe depuis un certain temps, mais la mise en place de ces technologies a été plus lente que ne le souhaiteraient de nombreux clients.

Alex Dichter, associé principal chez McKinsey & Company

De nuages en nuages : l’essor du voyageur digital

Même si les applications d’automatisation et de digitalisation du transport aérien après la COVID-19 vont atteindre leur limite, certaines d’entre elles pourraient utiliser des passeports médicaux numériques et des logiciels de recherche de contacts, en plus des technologies de voyage sans contact basées sur la biométrie.

Le Forum économique mondial travaille déjà sur une « Identité numérique du voyageur connu« , qu’il décrit comme une « initiative rassemblant un consortium mondial d’individus, de gouvernements, d’autorités et de l’industrie du voyage pour faciliter des voyages sûrs et sans encombre ». Ainsi, après avoir consenti à partager leurs données de santé, les voyageurs permettront aux autorités de procéder à une évaluation des risques et, partant, de contribuer à la santé publique mondiale.

En résumé, dès que la pandémie sera jugulée, l’automatisation et les innovations technologiques dans le domaine du transport aérien amélioreront l’expérience du vol !

Jerome Lavault

Jerome Lavault

Jerome a rejoint dormakaba en tant que vice-président de l'unité commerciale Aéroportuaire début 2019 après 15 ans au service de l'industrie aéroportuaire & aérienne. Jerome possède une expérience et une expertise précieuses dans le traitement des passagers (enregistrement, points de contrôle de sécurité, accès de sécurité, embarquement), SaaS, système de gestion des bagages (BHS), des solutions informatiques telles que CUPPS, des kiosques en libre-service et le dépôt de bagages.