Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Flag
Logo, Leisure Activities, Person
Flag

Garder l’eau à l’extérieur : 4 exemples d’architecture résistante aux inondations

Vue du port anti inondation en Allemagne

Les inondations sont parmi les catastrophes naturelles les plus courantes et les plus destructrices. Elles ont touché plus de 2 milliards de personnes dans le monde entre 1987 et 2017, selon l’Organisation mondiale de la santé. Les inondations ne cessent d’augmenter en fréquence et en intensité en raison du changement climatique. Par conséquent, l’architecture à l’épreuve des inondations devient une question de plus en plus importante.

Les inondations peuvent être dues à des pluies excessives, la fonte des glaciers, des tsunamis mais également à la rupture d’un barrage. Ainsi, il n’y a pratiquement aucun endroit dans le monde où cette catastrophe n’est pas préoccupante. Toutefois, compte tenu de l’élévation du niveau des mers et des conditions météorologiques extrêmes, une architecture à l’épreuve des inondations est une solution de plus en plus vitale pour atténuer les risques de cette catastrophe.

Les méthodes que la conception d’une architecture résistante aux inondations emploie pour protéger les personnes dépendent également de leurs profils de risque respectifs. Cependant, les techniques standard de protection contre les inondations comprennent l’élévation d’un bâtiment, l’érection de barrières permanentes. Mais aussi de plus en plus, une conception écologique pour absorber l’excès de précipitations.

Voici quatre exemples d’architecture résistante aux inondations dans des régions du monde présentant des profils de risque d’inondation uniques. Chacun d’entre eux sert un objectif différent. De même, ils utilisent des techniques adaptées à sa propre géographie et présente différentes échelles.

1. Un parc écologique de zones humides en Chine

Situé sur un terrain de 26 hectares bordant trois rivières, le parc Yanweizhou de la ville de Jinhua en Chine se trouve dans un endroit à haut risque d’inondation. Cependant, l’architecture paysagère de Turenscape a traduit ces risques en un paysage poétique.

Le site, qui abritait premièrement un mur d’inondation en béton peu attrayant, est maintenant un parc de zones humides primé. Son paysage en terrasses ressemblant à des rizières absorbe les eaux de crue. Ces dernières nourrissent également les plantes du parc tout au long de l’année.

2. Un musée d’art aux États-Unis

L’architecture inondable du Crystal Bridges Museum of American Art, en Arkansas, présente une combinaison improbable. En effet, le musée, qui a été conçu par Safdie Architects, a une double fonction de barrage.

Deux structures en forme de pont à câbles suspendus et en bois enjambent le ravin, créant ainsi deux étangs. Ainsi, tout excès de pluie s’accumule dans ces mini-barrages pour atténuer le risque d’inondation. Ces étangs semi-naturels protègent le musée. Ils offrent aussi des vues spectaculaires aux galeries, tout en invitant les visiteurs à réfléchir à la relation entre l’eau et les hommes.

(…) il s’agissait de cette intégration parfaite avec la nature.

Alice Walton, fondatrice de Crystal Bridges, à propos du travail de Mishe Safdie

3. Une promenade sculpturale en Allemagne

La promenade fluviale Niederhafen à Hambourg, dans le nord de l’Allemagne, fait partie intégrante des améliorations apportées à la prévention des inondations dans la ville. Construite par Zaha Hadid Architects, la structure a remplacé les systèmes délabrés à partir de 1964.

Elle protège Hambourg des inondations tout en élevant le centre ville. Le design élégant de la promenade comprend également des escaliers comme un amphithéâtre, mais aussi un restaurant de trois étages et des boutiques au niveau de la rue.

Vue du port anti inondation en Allemagne

La promenade fluviale à Hambourg (Allemagne) construite par Zaha Hadid Architects / © Piet Niemann (édité par dormakaba pour s’intégrer dans le schéma de couleurs du blog)

4. Une maison familiale à l’épreuve des inondations au Vietnam

L’architecture à l’épreuve des inondations ne doit pas nécessairement être un projet de grande envergure, comme en témoigne cette humble maison familiale au Vietnam.

Dans le centre nord du pays Nghệ une province, les inondations sont également un problème courant, et le niveau de l’eau peut atteindre 150 centimètres. C’est pourquoi le cabinet local Nha4 Architects a conçu une maison à l’épreuve des inondations pour un couple de retraités et leur fils. « Dans le passé, la famille devait vivre temporairement dans un abri du quartier lorsqu’il y avait des inondations. Alors nous avons surélevé ce nouveau bâtiment de 150 centimètres au-dessus du sol », a déclaré l’architecte Nguyen Khac Phuoc.

La maison modeste a utilisé des matériaux et des techniques locales pour mettre en porte-à-faux une structure jusqu’alors peu sûre.

Schéma d'une maison anti inondations

Plan montrant comment la maison unifamiliale au Vietnam, qui a été rendue inondable en la surélevant de 150 cm au-dessus du sol (Source : Dezeen)

Comme les inondations touchent des communautés de tous horizons géographiques, culturels et également économiques, la protection contre les inondations n’est plus seulement une préoccupation pour les établissements riverains. En effet, avec cette prise de conscience dans les milieux du bâtiment et de la construction, nous continuerons probablement à voir de nombreux autres exemples d’architecture résistante aux inondations, à différentes échelles, au cours des prochaines décennies.

Articles connexes

Les systèmes d’ouverture automatique sont variés au sein d’un aéroport. Ils équipent les entrées des halls, les ascenseurs, les issues....