Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Flag
Logo, Leisure Activities, Person
Flag

Le guide des portes résistant au feu : les 5 points essentiels à surveiller

Porte résistant au feu

Les incendies sont parmi les accidents les plus dangereux et les plus coûteux qui peuvent survenir dans un bâtiment. En 2018, rien qu’aux États-Unis, une personne perd la vie dans un incendie toutes les 2 heures et 24 minutes ! Soit environ 3 000 morts par an et 25,6 milliards de dollars de pertes matérielles directes. Ces accidents sont dévastateurs et ne sont pas toujours évitables. En effet, un incendie peut mettre moins de cinq minutes pour détruire une propriété. Lorsqu’une telle tragédie se produit, chaque minute voire seconde est précieuse et peut sauver une vie. Toutefois, une « porte coupe-feu » robuste, c’est-à-dire une porte ayant un degré de résistance au feu, peut aider à contenir l’incendie dans une pièce ou à ralentir le processus de propagation du feu.

Block

De fait, la sécurité d’un bâtiment est un enjeu primordial. Voici donc voici plusieurs points essentiels à prendre en compte !

Des spécifications techniques validées par un professionnel

En effet, dans un sujet aussi sensible qu’est la préservation d’une vie, il est impératif d’opter pour une solution globale ayant répondu à des spécifications techniques prévues pour assurer une sécurité optimale. C’est pourquoi, les portes résistant au feu doivent être conformes aux normes et réglementation en vigueur. Sans oublier le marquage CE prévu par les règlements de l’Union européenne sur les produits de construction.

Finalement, tous les éléments d’une solution d’entrée ; dont la porte, les différents systèmes de fermeture, ferme-portes, automatismes avec ferme-portes, les paumelles, les serrures, les joints intumescents, les dispositifs antipanique, les dispositifs de maintien en position ouverte et de rotation libre et la signalisation ; doivent tous être validés par un organisme tiers lors d’un essais feu. Ces validations garantissent que les produits sont adaptés à l’usage souhaité.

Une quincaillerie de porte conforme !

Un bloc porte n’est pas seulement une huisserie et un vantail équipé d’une poignée. C’est tout un système de composants divers et variés. C’est pourquoi les promoteurs et les gestionnaires immobiliers doivent pouvoir garantir les normes les plus élevées pour une porte résistant au feu. Ils doivent donc s’approvisionner chez les fabricants de bloc-portes ; qui eux mêmes se fournissent en quincaillerie de porte chez des professionnels.

Ainsi, une porte résistant au feu doit être dotée de quincailleries spécifiques répondant aux normes en vigueur. Le tout, afin d’assurer l’intégrité de la sécurité incendie. Les règlements de sécurité et les normes en vigueur exigent que les portes résistant au feu soient à fermeture automatique. Elles doivent donc être équipées d’un dispositif de fermeture automatique à énergie mécanique intrinsèque ; défini comme « un dispositif capable de fermer ».

Tout dispositif de fermeture de porte de ce type doit être conforme à la norme EN 1154. Les dispositifs avec amortissement sont soumis quant à eux au marquage CE correspondant à cette norme.

Une accessibilité pour tous

Les portes résistant au feu doivent être faciles à utiliser et ne pas restreindre les exigences d’accès des occupants. Afin d’assurer ces fonctions, il existe plusieurs possibilités qui permettent d’offrir un grand confort d’utilisation.

  • Les portes mode 1 : bloc porte 1 ou 2 vantaux équipés de ferme portes. La porte s’ouvre et se referme dès qu’on la relâche. Si ces portes sont à 2 vantaux elles sont généralement équipées d’un sélecteur de fermeture conforme à la norme EN 1158 et CE.
  • Les portes mode 2 également appelées portes DAS.  3 familles de produits équipent ces portes DAS. Comme les bloc-portes mode 1, ils sont équipés de ferme-portes conformes à la norme EN 1154 et CE. Si les portes sont à double vantaux, il faudra prévoir un sélecteur de fermeture EN 1158 et CE. Mais pour des raisons d’exploitation, ces dispositifs seront reliés à une centrale de détection incendie qui contrôle en permanence qu’il n’y a pas de feu.

Les portes DAS étant reliées à la détection incendie apporte un très grand confort d’utilisation et de cheminement pour tous les utilisateurs ; y compris pour les personnes handicapées, enfants, personnes âgées ou le cheminement avec les bras encombrés, les personnes avec béquilles, le passage de brancard… Si une alerte incendie est déclenchée tous les bloc-portes quelle que soit leur position et le nombre de vantaux rejoignent leur position de sécurité fermée afin de contenir un éventuel feu et ceci jusqu’à la fin de l’alerte.

Quelles sont les fonctions possibles ?

  1. Porte ou bloc-portes maintenus ouverts par des ventouses apparentes ou invisibles
  2. Porte(s) débrayable(s), libre comme à la maison avec force du ferme-porte stockée en attente
  3. Porte(s) automatique(s) avec ferme portes ; avec force du ferme-porte stockée en attente

La prévention des manipulations à risques

Qu’elles soient accidentelles ou intentionnelles, des dégradations de la quincaillerie peuvent se produire dans n’importe quelle partie d’un bâtiment. Les portes résistant au feu peuvent alors ne plus pouvoir fonctionner correctement, ce qui peut s’avérer gravissime en cas d’incendie.

Les bras compas des ferme-portes sont les plus susceptibles de faire l’objet de dégradations et de vandalisme. Ainsi, le ferme-porte à came avec bras à glissière est une solution beaucoup moins facile à dégrader ou à vandaliser. Très efficace et d’une efficience sans égal (rapport force d’ouverture/fermeture), elle contribue donc à réduire considérablement les forces d’ouverture. De plus, le fait de préconiser des composants avec vis de fixations cachées élimine également le risque de sabotage et procure en prime un esthétisme inégalé.

Dialoguer avec votre fabricant

Finalement, dans un domaine aussi complexe et crucial que les risques d’incendie, la réglementation peut être complexe, mais la collecte des bonnes informations peut sauver des vies tout en protégeant les biens et leurs périphéries proches ou lointaines. Ainsi, prendre le temps de consulter ces informations et exiger des conformités, des certificats d’essai, des procès-verbaux provenant des fabricants contribue à aider les promoteurs à rendre leurs bâtiments résistant au feu.

Les fabricants reconnus et digne de ce nom n’hésitent pas à fournir ce type de données et une assistance complète afin d’accompagner et de guider dans les choix appropriés pour prendre des décisions éclairées. Le fait de poser des questions complémentaires pourrait aider à éviter que les propriétaires, locataires, employés et visiteurs, ne passent du côté tragique des statistiques.

Related articles