Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Flag
Logo, Leisure Activities, Person
Flag

Shopping après les heures de bureau : Comment la technologie d’accès intelligente peut améliorer l’expérience du client

Text, Symbol, Number

Le changement des habitudes d’achat qui s’est produit pendant la pandémie de COVID-19 est presque certainement permanent. Le commerce électronique a complètement transformé notre façon d’acheter et de consommer. Le chiffre d’affaires généré par les ventes en ligne dans le monde augmente régulièrement depuis 2020 et devrait dépasser les 8 000 milliards de dollars d’ici à 2027.

Mais cela ne signifie pas que les consommateurs ont cessé de se rendre dans les magasins traditionnels. Même en 2020, alors que nombre d’entre eux resteront fermés, Google a calculé que 82 % des ventes au détail mondiales étaient réalisées dans des magasins physiques.

Une étude réalisée par le cabinet d’études de marché Ipsos indique que les clients passent encore une grande partie de leur temps d’achat – entre 39 % et 73 %, selon la catégorie – sur place.

Ces dernières années, la pertinence de ces commerces a évolué vers la valeur de l’expérience. L’interaction avec l’espace lui-même et le personnel du magasin va au-delà du moment de la transaction : le parcours du client est basé sur l’exploration, la découverte et la démonstration. Le commerce de détail n’est pas mort ; c’est le commerce de détail ennuyeux qui est en train de disparaître.

Pourquoi étendre les heures d’ouverture ?

Les fonctions du magasin physique évoluent, tout comme ses espaces, sa conception et sa gestion. Il en va de même pour son accessibilité : dans un scénario où les expériences sont tout aussi importantes que les transactions, il est essentiel d’adapter les heures d’ouverture aux besoins des clients.

La flexibilité des dates et heures d’ouverture est une valeur perçue positivement par les consommateurs. Les données de la ville de Barcelone, l’une des plus touristiques au monde, indiquent que durant l’été, l’extension des heures d’ouverture des magasins les dimanches et jours fériés a entraîné une augmentation de 8 % des dépenses par rapport à l’année précédente.

Pour les détaillants, l’avantage concurrentiel que les heures d’ouverture prolongées peuvent apporter s’ajoute au degré de satisfaction qu’ils recherchent auprès des consommateurs. C’est un « oui » à l’augmentation des profits, mais dans le cadre d’une expérience d’achat positive et différenciatrice.

La technologie Smart Access et ses possibilités

Lorsqu’il s’agit de mettre en œuvre ces nouvelles options d’accès, la technologie devient le meilleur allié. La mise en œuvre de solutions d’accès intelligentes permet de répondre aux nouveaux besoins des consommateurs.

Elle permet des achats sécurisés, pratiques et flexibles, en permettant aux clients d’accéder aux produits, de les acheter et de les payer en magasin. Ils évitent ainsi les contacts inutiles et, bien sûr, ne sont pas soumis aux limites des horaires traditionnels.

Ces solutions d’accès intelligentes ouvrent les portes des magasins lorsque les clients approchent simplement leur téléphone portable – grâce à la technologie NFC (Near Field Communication) – et autorisent l’accès à des zones spécifiques avec l’empreinte digitale ou la reconnaissance faciale du client, grâce à la technologie d’authentification biométrique.

Naturellement, la surveillance de l’accès doit être conforme aux réglementations juridiques et de protection des données, afin d’anticiper et de prévenir les failles de sécurité et les violations potentielles de la vie privée.

Différentes autorisations en fonction de l’heure d’accès

L’accès au magasin pourrait être configuré avec des autorisations avancées. En dehors des heures prévues, toute tentative d’accès serait soumise à des mesures de sécurité supplémentaires et nécessiterait des authentifications supplémentaires.

Même avec un personnel de sécurité réduit, il serait possible de restreindre l’entrée à l’aide d’un système de caméras intelligentes qui empêcherait plus d’un certain nombre de clients d’entrer dans le magasin en même temps. Ce système pourrait également ouvrir ou fermer les portes automatiquement en cas d’incident.

Le tout est soutenu par des communications via le système de sonorisation de l’établissement et un contrôle par des caméras de vidéosurveillance.

Anticiper les besoins des clients

Grâce à la technologie, les besoins des clients sont placés au centre de la stratégie. Par exemple, la lecture d’un code QR à la porte pourrait accélérer le retrait des produits dans la zone « click & collect« , un service de plus en plus demandé.

Le système pourrait ainsi savoir si l’intention du client est simplement de retourner un produit et le guider vers la zone correspondante, ce qui lui faciliterait la tâche.

Grâce aux applications mobiles, il serait possible de payer n’importe quel achat dans la zone prévue à cet effet, comme c’est déjà le cas dans des espaces commerciaux tels que les magasins Apple et Nike, et de quitter les lieux sans avoir à passer à la caisse ou à scanner un quelconque code QR.

Les gérants des magasins auraient également une vue d’ensemble beaucoup plus détaillée de l’inventaire. Grâce aux systèmes de traçabilité dotés de la technologie RFID pour le commerce de détail, le nombre d’articles disponibles dans les rayons et leur prix seraient détectés en temps réel.

Et grâce à un système de réseau centralisé, l’entrepôt peut recevoir l’ordre de se réapprovisionner ou de récupérer de nouveaux stocks.

De l’accès intelligent au shopping intelligent

L’avenir des solutions Smart Access réside dans l’intégration avec d’autres technologies qui améliorent considérablement l’expérience globale du client.

Les grandes marques de soins personnels telles que L’Oréal sont conscientes de la nature révolutionnaire de cette technologie et ont déjà développé des applications qui utilisent la numérisation du visage, combinée à l’intelligence artificielle, pour effectuer un diagnostic virtuel de la peau et proposer des recommandations personnalisées.

Avec une autorisation préalable et la protection d’un mot de passe, l’utilisateur pourra voir le résultat de l’évaluation de ses besoins et explorer les suggestions de dizaines de produits différents pendant son séjour dans le magasin.

Cette tendance est connue sous le nom de « retail media » et implique une collaboration entre les détaillants et les marques pour promouvoir des produits et des services. Une approche qui vise à tirer parti des données partagées pour offrir une expérience d’achat encore plus personnalisée.

Plus de données pour mieux acheter

Le traitement des données est une autre tendance que nous verrons s’épanouir, parallèlement aux systèmes d’accès intelligents et sans friction dans les magasins physiques. Grâce aux données, nous serons en mesure d’anticiper les décisions des consommateurs.

Vos écrans mobiles afficheront des recommandations personnalisées, des offres sur mesure, des avertissements et des notifications en temps réel en fonction du comportement d’achat. En outre, la gestion des données sera essentielle pour optimiser les processus d’attribution des tâches, de gestion des employés et des stocks.

Le secteur du commerce de détail avance à pas de géant vers la numérisation. Elle améliore la satisfaction d’achat des clients et renforce leur fidélité.

La mise en œuvre de technologies intelligentes pour prolonger les heures de travail sans affecter la sécurité, la création de processus d’achat de plus en plus pratiques et personnalisés et la simplification de la vie des employés seront des concepts essentiels pour stimuler l’innovation et la croissance dans ce secteur.

Related articles