Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Flag
Logo, Leisure Activities, Person
Flag
Clothing, Apparel, Helmet

La technologie s’infiltre dans un grand nombre d’industries. À mesure que la famille « Tech » élargit son arbre généalogique, de nouveaux termes pour désigner les sous-secteurs ne cessent d’apparaître. Des noms comme FinTech « technologie financière« , RegTech « technologie de la réglementation«  et PropTech « technologie de l’immobilier » sont largement utilisés. Ces secteurs représentent plusieurs milliards de dollars, continuent d’accroître leur influence sur les marchés mondiaux, un nouveau membre de la famille « Tech » reste encore mystérieux, conTech est une fusion de la construction et de la technologie.

Dans un secteur qui n’est pas associé à l’innovation digitale, voici les cinq faits concernant ConTech.

La construction est l’un des secteurs les moins numérisés

La révolution numérique a pris d’assaut plusieurs secteurs comme la santé ou la finance, la construction a été notoirement lente à rejoindre l’industrie 4.0. C’est l’une des industries les moins numérisées au monde, même si c’est aussi l’une des plus importantes.

Le manque de digitalisation contribue à de mauvaises décisions et à des inefficacités dans le secteur, selon McKinsey les grands projets prennent généralement 20 % de plus que prévu et dépassent le budget de 80 %.

Si cette situation est synonyme de volatilité et de rendements relativement faibles pour le secteur, elle signifie également que la construction est mûre pour le bouleversement et un nombre croissant d’initiatives ConTech sont prêtes à répondre à cet appel.

ConTech, c’est faire plus avec le moins possible

La raison d’être de ConTech est d’aplanir ces inefficacités qui pèsent sur le secteur. Comme le chercheur Henry D’Esposito l’a dit aux journalistes, ConTech apportera de nouvelles façons de faire plus avec moins.

Si une nouvelle technologie peut faciliter la collaboration entre les entreprises et réduire les erreurs de communication, elle a de bonnes chances de trouver preneur, même sur un marché encombré.

Henry D’Esposito, chercheur en construction

Étant donné que le secteur de construction est coûteux, une décision commerciale biaisée ou inexacte peut entraîner des pertes en millions ou un impact environnemental dévastateur.

Grâce à ces technologies, les responsables de la construction pourront prendre des décisions quotidiennes très précises.

Les données restent le roi

Toute la croissance, l’innovation et le développement de produits de ConTech reposeront sur l’analyse réussie des données. Les progrès de l’analyse prédictive aideront les projets de construction à gagner en efficacité.

Les innombrables nouvelles applications technologiques susceptibles d’améliorer les projets de construction comme l’IA, la RV, les modèles 4D ou 5D, les drones, les outils de préfabrication et bien d’autres encore – s’appuieront sur des méthodes ingénieuses de collecte et d’analyse des données.

Le financement public et la collaboration seront les moteurs de la croissance

L’Union européenne accordent la priorité au financement de projets de recherche ConTech pour stimuler l’innovation. De même, il existe des possibilités de financement fédéral en Amérique du Nord.

Compte tenu des faibles taux de productivité du secteur et de la lenteur avec laquelle il a réagi à la révolution de l’industrie 4.0, il est probable que les institutions publiques intensifieront leurs efforts pour faire avancer la ConTech.

Les opportunités sont presque illimitées

La ConTech en est encore à ses débuts. Toutefois, grâce à son potentiel de perturbation et aux possibilités d’investissement public et privé, la ConTech devrait bientôt connaître une phase de croissance fulgurante.

De nombreuses entreprises s’orientent rapidement vers cette sphère, il reste encore des fruits à portée de main pour innover. Les visionnaires du secteur de la construction sont prêts à en tirer parti en ajoutant une immense valeur à l’avenir.

Articles connexes

En matière de construction et de rénovation, la transformation digitale est loin d’être anecdotique. Gains de temps, plateforme collaborative entre....