Catégories : Technologie

BIM : de la “modélisation des données” à la “modélisation améliorée des données”.

Une femme utilise le BIM

En lisant l’acronyme “BIM”, on pense souvent à la cartographie tridimensionnelle des produits dans un modèle digital. Mais c’est bien plus que cela. Avec le BIM, les architectes et les planificateurs peuvent gérer toutes les informations liées aux processus de conception et de représentation des bâtiments. Rendant ainsi les données disponibles au bon moment et dans la bonne mesure. Le secteur de la construction a reconnu cette consolidation des informations dans un seul système, l’environnement commun de données(CDE). Il offre des avantages distincts, rendant les processus de planification et de construction plus efficaces. C’est pourquoi un nombre croissant de fournisseurs de logiciels BIM étendent leurs services à la gestion des informations, permettant ainsi une planification intelligente.

Cela est particulièrement bénéfique pour la planification des solutions de contrôle d’accès. Qui peut être un processus extrêmement complexe en raison de la combinaison d’exigences fonctionnelles, de normes légales et également du nombre de produits différents. Les avantages du BIM dans la planification du contrôle d’accès sont significatifs. En particulier dans les projets de grande envergure où davantage de parties sont impliquées.

Le BIM comme base d’une planification efficace et multidisciplinaire

La base d’une planification efficace et multidisciplinaire est la définition des données, des processus et des cas d’utilisation. Mais également que la spécification des exigences liées aux données à chaque étape du processus. En Allemagne, ces lignes directrices sont fixées, entre autres, par l’Association des ingénieurs allemands (VDI) (série de lignes directricesVDI 2552,fiche11.7).

La VDI 2552 Fiche 11.7 se concentre notamment sur le développement de processus BIM pour les différents domaines d’un projet de construction (par exemple, la planification des portes). Les processus couvrent toutes les parties impliquées dans le projet à travers toutes les phases du projet, de l’idée à la conversion en passant par la construction.

Pour chaque étape du processus, les exigences relatives aux données et notamment à la géométrie sont spécifiées. L’accent est mis sur le bénéfice du service fourni dans l’action respective. Les processus BIM définis sont enregistrés dans le manuel de fourniture d’informations (IDM) et sont accessibles à tous.

Tableau sur le BIM

Exemple de définition de processus d’un manuel de fourniture d’informations (IDM). L’axe des x montre les différentes phases du projet de construction. Tandis que l’axe des y montre les différents rôles. Dans les cellules, les informations nécessaires à cette étape sont saisies.

La complexité du processus de planification du contrôle d’accès

Le processus de planification du contrôle d’accès avec BIM fait intervenir les protagonistes habituels du processus de construction (architectes, entrepreneurs généraux et concepteurs techniques du bâtiment) ainsi que les fournisseurs et sous-traitants (par exemple, la gestion des installations). Ce processus accorde une attention particulière à l’installation et également à l’acceptation étape par étape de la porte dans le bâtiment. En outre, il introduit le nouveau rôle du planificateur spécialisé dans les portes.

Le développement d’un processus avec des interfaces mais également des exigences d’information fermement définies améliore systématiquement la sécurité de la planification d’une porte pour toutes les parties concernées, en particulier pour le propriétaire du bâtiment.

” Via les processus définis dans l’IDM, chaque partie impliquée dans le projet de construction sait ce qu’elle doit livrer, quand et également comment. Cela signifie qu’il y a moins de malentendus entre les différentes étapes de la construction et que le projet de construction peut être réalisé de manière plus fiable et plus efficace”, a déclaré Alexander Bradfisch, Senior Vice President Project Management, Access Solutions DACH chez dormakaba Allemagne.

De la théorie à la pratique avec les logiciels de collaboration

Pour que l’efficacité planifiée sur papier soit mise en pratique, les outils et les logiciels qui cartographient les processus et aident les planificateurs à les mettre en œuvre sont cruciaux.

Le secteur de la construction reste l’une des industries les plus inefficaces au monde. Les derniers développements en matière de planification standardisée font tout pour changer cela. Et avec les bons outils et logiciels, ce sera bientôt une réalité.

Alexander Bradfisch, Senior Vice President Project Management, Access Solutions DACH chez dormakaba Allemagne, commente les derniers développements en matière de BIM.

Outlook

L’importance du BIM dans la planification des solutions d’accès va continuer à évoluer. Alors qu’aujourd’hui l’accent se pose sur les objets BIM. A l’avenir l’accent se posera probablement sur les données et la gestion des différentes parties prenantes et de leurs exigences. Cette réorientation conduira à une meilleure qualité de planification et permettra notamment un processus de construction plus efficace.

Ainsi, la planification des solutions d’accès ne peut être améliorée que si la “modélisation des informations du bâtiment” devient une “meilleure modélisation des informations”.

Dr. Kai Oberste-Ufer

Dr. Kai Oberste-Ufer

Kai est un ingénieur civil spécialisé dans l'informatique et occupe le poste de directeur principal de la planification numérique chez dormakaba digital. Avec son travail, il veut répondre à la question : "Comment planifier, construire et exploiter des bâtiments à l'avenir et comment mieux soutenir ce processus par le biais du numérique ?