Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Flag
Logo, Leisure Activities, Person
Flag

Comment la conception des bâtiments peut renforcer la sécurité

Un homme de la sécurité dans un bâtiment

De nombreuses études montrent que la conception d’un bâtiment a le potentiel de réduire le risque de criminalité. La prévention du crime par l’aménagement de l’environnement (PCAM) est une méthode de conception qui fait notamment appel à des principes esthétiques  en réduisant également la vulnérabilité et les possibilités de criminalité. La mise en œuvre de stratégies de PCAM pendant la phase de conception d’un bâtiment est le moyen le plus rentable mais également le plus efficace de renforcer la sécurité. Cependant,  l’un des avantages est qu’elles peuvent également être intégrées dans des bâtiments existants.

Le concept de découragement de la criminalité par le design n’est pas nouveau. En effet, la Grande Muraille de Chine ou les douves des châteaux médiévaux en Europe illustrent cette pratique vieille de plusieurs siècles. La PCAM elle-même est notamment devenue une approche de conception acceptée dans les années 1970. Aujourd’hui, des bâtiments et des communautés du monde entier l’adoptent. Bien que les principes spécifiques de la PCAM puissent varier, les stratégies de base comprennent la surveillance naturelle. Mais également le contrôle naturel de l’accès, le renforcement du territoire et l’entretien. L’incorporation de ces principes peut considérablement renforcer la sécurité de tout bâtiment.

Surveillance naturelle

Housing, Condo, Building

Les personnes qui cherchent notamment à se livrer à une activité criminelle ne veulent pas être observées. Par conséquent, le thème de ce principe est la création d’un environnement qui rend l’activité facile à voir et, peut-être encore plus important, qui fait notamment savoir aux criminels potentiels qu’ils sont surveillés. Les mises en garde suivantes font partie intégrante du sentiment de visibilité.

  • Les fenêtres : Gardez les fenêtres libres de tout obstacle, à l’intérieur comme à l’extérieur. Ces obstacles peuvent être notamment des arbres, des aménagements paysagers, des décorations de fenêtres ou des équipements de bureau. Le cas échéant, orientez les bureaux vers les fenêtres afin que les occupants puissent voir ce qui se passe à l’extérieur et qui entre et sort du bâtiment. L’intégration de fenêtres sur tous les côtés avec une vue complète sur la propriété est souvent un choix de conception judicieux.
  • Entrées : Idéalement, les portes du bâtiment seront au moins partiellement visibles de la rue ou du parking, avec une ligne de vue dégagée pour voir une personne s’approcher à distance.
  • L’éclairage : Un bon éclairage est un facteur de dissuasion important. En gardant les entrées et les parkings bien éclairés et en installant des lumières dans tous les endroits sombres, vous pouvez réduire considérablement les risques de criminalité.
  • L’aménagement paysager : Les cachettes potentielles peuvent attirer les activités criminelles. Cependant, en déplaçant ou en éliminant les clôtures et les bennes à ordures et en coupant les buissons et les haies à un maximum de 1 mètre, il est possible d’atténuer les risques.

Contrôle d’accès naturel

Étroitement associé au principe de surveillance naturelle, le contrôle d’accès naturel consiste à utiliser l’aménagement paysager, l’éclairage, les panneaux, les clôtures, etc. pour indiquer aux gens où ils doivent aller et également pour délimiter les zones publiques et privées.

  • Entrées : Idéalement, il ne devrait avoir qu’une seule entrée et une seule sortie dans un bâtiment notamment pour maximiser la sécurité. Installez des portes qui se ferment et se verrouillent automatiquement et envisagez une entrée en forme de labyrinthe dans un grand hall public.
  • Aménagement paysager : L’utilisation d’allées et de panneaux pour diriger les gens notamment vers l’entrée du bâtiment leur donne moins d’excuses pour se trouver dans des zones où ils ne devraient pas être.

Renforcement territorial

Ce principe implique la différenciation entre les espaces publics et privés. Ce qui décourage les intrus potentiels de s’introduire dans les zones privées. Le renforcement territorial favorise également le sentiment d’appartenance. Lorsque les occupants d’un bâtiment ont le sentiment que le territoire est « le leur », ils sont plus susceptibles de se sentir responsables de la propriété et de faire attention aux intrus.

Les méthodes comprennent :

  • Utiliser une entrée ou un vestibule comme lieu de transition entre les espaces publics et privés.
  • Marquer les limites de la propriété par des aménagements paysagers, des clôtures mais également des pavés.
  • Modifier la façon dont les espaces d’une propriété sont utilisés. Par exemple, une zone qui n’est pas souvent utilisée peut être évitée, ce qui augmente notamment les possibilités d’activités criminelles. En mettant en œuvre des approches telles que la création d’un espace invitant et l’encouragement des occupants à l’utiliser ou le déplacement des distributeurs automatiques dans la zone, celle-ci devient plus sûre, car elle est davantage surveillée.

Maintenance

Lighting, Indoors, Lobby

Les criminels peuvent considérer un bâtiment non entretenu, délabré et mal éclairé comme un signe de bienvenue. L’entretien de la propriété dissuade les criminels, car il montre clairement que les occupants se soucient de la situation et surveillent ce qui se passe.

  • Aménagement paysager : Taillez les arbres, les buissons et les haies de façon qu’ils ne bloquent pas la vue et ne créent pas de cachettes.
  • Éclairage : Vérifiez souvent les systèmes d’éclairage et réparez ou encore remplacez-les si nécessaire.
  • Entrées : Assurez-vous que les portes fonctionnent et qu’elles se ferment toutes seules. Une porte ouverte est un danger à multiples facettes.
  • Dans l’ensemble : Nettoyez les déchets, enlevez les graffitis et autres actes de vandalisme, et gardez la pelouse tondue.

La perception compte

La perception de la sécurité est un élément clé du concept de la PCAM. L’utilisation de ces stratégies rend la criminalité plus difficile tout en permettant aux occupants du bâtiment d’observer des comportements potentiellement mauvais. Si les criminels ont notamment l’impression d’être surveillés et qu’il n’y a pas de bonnes cachettes ou d’échappatoires, ils sont moins susceptibles de cibler un bâtiment donné.

Related articles

L’intelligence artificielle générative et la gestion des données sont deux des tendances les plus marquantes qui façonneront le secteur immobilier....