Catégories: Société

Le télétravail est en plein essor. Les bureaux deviendront-ils obsolètes ?

Sitting, Person, Human

L’accès à internet est désormais possible dans les endroits les plus reculés du monde. C’est pourquoi un nouveau type de révolution industrielle est en train d’émerger. Il va transformer le travail tel que nous le connaissons ! En effet, en 2019, plus de 26 millions d’employés Américains télétravaillaient. Soit plus de 16 % de la main-d’œuvre totale ! Avec la crise sanitaire mondiale, ce chiffre a considérablement augmenté !

Les psychologues pensent que le télétravail peut être gratifiant. En effet, les salariés qui travaillent tout ou partiellement à distance ont rapporté des niveaux de bien-être et de satisfaction professionnelle plus élevés. Puisqu’un nombre croissant d’entreprises sont conscientes de ces avantages, beaucoup d’entre elles s’ouvrent à l’idée d’offrir à leurs employés des possibilités de travail à distance.

Le dilemme du bureau pour l’industrie 4.0

Lorsqu’il est bien organisé, le télétravail permet de respecter le point 8.8 des objectifs de développement durable définis par les Nations unies,. C’est à dire l’amélioration des conditions de travail dans le monde entier. Selon l’Organisation internationale du travail, un accord flexible peut améliorer la santé et le bien-être, l’égalité des sexes. Mais également démocratiser le travail aux femmes et personnes en situation de handicap, en particulier. Ils auront davantage de possibilités de s’engager dans la vie active grâce à des modalités de travail flexibles et à distance.

Compte tenu de tous ces avantages, il est peu probable que l’essor du télétravail s’arrête de sitôt. Pourtant, l’augmentation des télétravailleurs pose inévitablement la question suivant. A mesure que le télétravail se développe, les bureaux traditionnels deviendront-ils inutiles et obsolètes ?

Selon une enquête, 66 % des personnes interrogées pensent que les bureaux disparaîtront d’ici 2030. Cependant, la réalité est souvent plus compliquée que les réponses ne laissent supposer !

Les bureaux sont morts : vive les bureaux !

Les Romains de l’Antiquité ont eu les premiers bureaux de l’histoire. Cependant, ce n’est qu’au XVIIIe siècle que les bureaux ont commencé à prendre leurs formes modernes, après que l’Empire britannique ait construit l’ancien bureau de l’Amirauté à Londres. Ce bureau était doté de salles et de tables décorées. Les seigneurs et les dames se réunissaient pour y prendre des décisions concernant l’Empire.

A l’horizon 2020, les bureaux au sens le plus traditionnel du terme sont sans doute déjà obsolètes. Si l’Empire britannique était encore en vie, ses dirigeants auraient peut-être participé à une vidéoconférence au lieu de se déplacer.

Cependant, les évolutions ne signifient pas que le besoin qu’il n’y a plus besoin de bureaux mais qu’il est nécessaire de les réinventer. Les travailleurs d’aujourd’hui, qui privilégient la flexibilité et l’indépendance, ont besoin d’un autre type de bureau qui leur apportera des solutions pour répondre aux exigences de l’évolution des conditions de travail.

L’essor du bureau hors siège

Malgré les nombreux avantages du télétravail , il y a aussi des côtés sombres. La déconnexion et l’isolement social peuvent nuire à la santé mentale des travailleurs et affaiblir l’esprit d’équipe. Sans l’aide du langage corporel, des malentendus peuvent survenir. Toutes les technologies ne sont pas encore en mesure de remplacer la synergie que peut produire une réunion en face à face. Cependant, les horaires rigides et le travail dans un bureau sous une lumière fluorescente les rendent malheureux et moins productifs… Donc un équilibre est à trouver !

Ainsi, les bureaux doivent aujourd’hui trouver le juste milieu : Un environnement accueillant et décoré avec goût, des sièges variés, une lumière naturelle agréable et des espaces de loisirs sont des caractéristiques de plus en plus courantes des bureaux d’aujourd’hui. Les salariés préfèrent de plus en plus fixer leurs propres horaires et accéder à cet environnement de travail et de détente selon leurs propres conditions.

En bref, les travailleurs veulent un bureau qui ne ressemble plus à un bureau ! Pour pouvoir ainsi s’intégrer en douceur dans leur mode de vie flexible.

Mettre le travail au service des salariés

Quelle que soit l’évolution des technologies, il faudra toujours un lieu de rencontre ! Cela permettra aux grands esprits de se réunir, de faire des débats… Cependant, ces lieux doivent continuer à innover et à exploiter les bonnes solutions technologiques pour rester pertinents.

Et même avec ces avancées technologiques, de nouveaux types d’accords contractuels garantissant un niveau suffisant de protection des travailleurs seront nécessaires pour soutenir le SDG 8. Pour les entreprises du futur, les bureaux ne sont pas des lieux où les employés s’entassent pour faire leur travail… Mais des centres communautaires d’entreprise où le personnel peut échanger des idées ; et ainsi favoriser les échanges, les synergies et l’épanouissement de chacun !

Stephanie Ossenbach

Stephanie Ossenbach

Stephanie est une scientifique de l'environnement et est responsable de la stratégie de durabilité à dormakaba. Forte de ses nombreuses années d'expérience, elle s'est engagée à améliorer en permanence la gestion sociale et environnementale et la manière dont l'entreprise contribue aux objectifs de développement durable des Nations unies.