Catégories : Sécurité

Comment planifier des voies d’évacuation accessibles pour les bureaux

Pancarte ou il y a ecrit "exit"

Les urgences et les accidents peuvent frapper n’importe qui, n’importe quand et n’importe où. Et ce, y compris sur le lieu de travail. Le ministère américain du travail considère les incidents naturels et d’origine humaine comme des urgences sur le lieu de travail. Par exemple, des inondations, des ouragans, des tornades, des incendies et bien d’autres. Ces derniers entraînant des lésions corporelles et des traumatismes. Selon le type d’urgence, les réponses varient et peuvent nécessiter la mise à l’abri, le confinement ou l’évacuation.

La meilleure façon de se préparer à une situation d’urgence est, premièrement, d’éviter qu’elle ne se produise. Toutefois, si l’impensable se produit, les issues de secours et voies d’évacuation pour les bureaux font partie des mesures fondamentales pour minimiser les dommages. En particulier pour les urgences telles que les incendies qui sont parmi les plus courantes dans les bureaux.

Les voies d’évacuation doivent s’aligner sur la réglementation en matière de construction

Dans la plupart des économies avancées, l’évacuation des bureaux est très réglementée afin de minimiser le temps et les ressources nécessaires à l’abandon du bâtiment par tous les employés. Ainsi, les gestionnaires d’installations ou les administrateurs de bureaux doivent consulter leurs autorités locales ou régionales pour connaître les meilleures pratiques.

Par exemple, l’Occupational Safety and Health Administration aux États-Unis précise qu’il doit y avoir au moins deux voies pour permettre l’évacuation rapide des occupants du bâtiment en cas d’urgence. Ces voies doivent être des parties permanentes de la structure du bâtiment et avoir une largeur d’au moins 28 pouces (71 cm) en tous points.

Photo d'un panneau de sortie de secours

Bien que ces réglementations et spécifications se recoupent souvent, de bonnes voies d’évacuation doivent être bien éclairées, non bloquées. De plus elles doivent être dotées d’équipements techniques nécessaires tels que des capteurs de sécurité, des alarmes incendie ou des portes. Conformément à la législation européenne, chaque immeuble de bureaux doit être équipé de signaux acoustiques et visuels continus qui alertent les gens en cas d’évacuation.

Des stratégies spécifiques pour les plus vulnérables comme les personnes âgées ou les personnes handicapées constituent une partie essentielle de la planification des voies d’évacuation des immeubles de bureaux. Ainsi, tout plan d’évacuation est incomplet sans sorties pouvant accueillir des fauteuils roulants ou d’autres problèmes de mobilité.

Une planification solide pour la sécurité et le contrôle

Un plan inadéquat peut conduire à une évacuation chaotique et désorganisée. Et ainsi peut entraîner la confusion, des blessures et des dommages matériels. Par conséquent, la planification de voies d’évacuation accessibles est l’élément le plus crucial de la stratégie de gestion des urgences d’un lieu de travail. Toutefois, une planification méticuleuse et un alignement sans compromis sur les règles de construction peuvent permettre un meilleur contrôle des gestionnaires des installations. Cela permet aussi de créer une indépendance pour les personnes touchées par l’urgence, et ce, tout en garantissant la sécurité de tous.

Sandrine Demas

Sandrine Demas

Sandrine is a communications manager at dormakaba France. With her 21 years of experience, she runs the French blog and is responsible for the content plan, the publishing but also for its strategic development.